Devenir manager : 10 compétences nécessaires et 5 conseils pour réussir

L’une des professions les plus recherchées et les plus demandées aujourd’hui est celle de chef d’entreprise. Cependant, peu de gens pourront vous dire comment devenir un manager : si vous lisez les histoires de quelques managers à succès, vous vous rendrez compte que chacun a suivi un cheminement personnel dans ses études et sa carrière.

Qu’est ce qu’un manager

Tout d’abord, vous devez comprendre qui est un manager et ce qu’il fait. La première chose à dire est certainement que les managers sont des personnages clés dans une entreprise dont le travail consiste à coordonner et à intégrer les activités des autres personnes au sein de l’organisation.

Pour différencier le rôle du manager de celui du dirigeant, les experts en économie de gestion disent :

Les dirigeants savent ce qu’il faut, tandis que les managers font ce qu’il faut.

Cette déclaration vous aide sans aucun doute à comprendre l’importance des gestionnaires dans un contexte d’entreprise : leur tâche consiste à « quadriller le cercle », à travailler pour atteindre les objectifs poursuivis par l’entreprise en utilisant les ressources disponibles de manière efficace et efficiente.

Il faut aussi dire qu’il n’y a pas un mais plusieurs types de gestionnaires en fonction du type de tâches attribuées et du poste occupé au sein de l’entreprise. Ces chiffres se distinguent notamment dans les organisations traditionnelles :

  • Le Top Manager
  • Le cadre intermédiaire
  • Le responsable de première ligne

Le Top Manager, également appelé Chief Executive Offer ou CEO, est celui qui se trouve au sommet de la pyramide et qui est responsable de l’ensemble du processus de production d’une entreprise ; il a donc un rôle fondamental pour le succès de l’organisation d’une entreprise, puisqu’il élabore les stratégies de l’entreprise à moyen et long terme.

Le cadre intermédiaire, également appelé chef de projet, se situe entre le cadre supérieur et la première ligne, et sa tâche spécifique est de guider et de gérer les cadres de première ligne.

Le gestionnaire de première ligne, également appelé superviseur, se situe à un niveau inférieur à celui du gestionnaire intermédiaire et sa tâche consiste à superviser le travail des ressources non gestionnaires.

Tous les types de gestionnaires doivent générer de l’efficacité en termes de productivité et de contrôle des coûts. Enfin, ils doivent faire preuve de leadership et d’assurance car, par leurs fonctions, ils contribuent à déterminer l’attachement et le dévouement au travail de ceux qui travaillent sous leurs ordres.

Comment devenir manager : les 10 compétences nécessaires

Examinons maintenant de plus près les aptitudes et les compétences qu’un dirigeant doit posséder, en vous donnant des indications pratiques sur les compétences que tout chef d’entreprise doit posséder pour réussir dans son travail.

Communication

Un manager doit avant tout être un bon communicateur. Il doit, en effet, communiquer avec chacun de ses employés, collègues, patrons et clients.

Par conséquent, l’une des compétences les plus importantes que doit posséder un professionnel qui se demande comment devenir un manager est de pouvoir communiquer efficacement avec les autres.

Pour plus d’informations :

  • 5 Techniques à développer pour apprendre à parler en public
  • Comment établir une communication non verbale réussie

Capacité d’écoute

En plus de savoir communiquer, un bon manager doit aussi savoir écouter. En fait, la capacité d’écoute n’est rien d’autre que la deuxième face de la pièce :

On ne peut pas bien communiquer si on ne peut pas bien écouter.

C’est la seule façon de vraiment savoir ce qui se passe dans votre entreprise et de gérer les autres de manière excellente.

Empathie

Vous voulez savoir comment être un manager ? Au-delà de ce que les gens vous disent et des informations que vous obtenez, essayez toujours de comprendre comment les gens se sentent, pourquoi ils se sentent ainsi et ce que vous pouvez faire pour qu’ils se sentent différemment.

L’empathie est particulièrement importante, tant dans les relations avec vos employés que dans celles avec les clients. Essayez toujours de creuser sous la surface, ne vous arrêtez pas aux apparences, même si ce faisant vous découvrez des vérités dérangeantes.

Pour aller au fond des choses :

  • 5 conseils pour développer votre intelligence émotionnelle…
  • Découvrez l’importance de l’empreinte d’entreprise

Persuasion

La communication, l’écoute et l’empathie sont également fondamentales pour développer la quatrième compétence d’un bon manager : la persuasion.

Certaines personnes considèrent que cela revient à se « vendre », mais en réalité, ce n’est pas le cas.

Il s’agit plutôt de persuader quelqu’un de faire ce que vous voulez qu’il fasse. Que vous essayiez de persuader vos employés d’en faire plus, votre patron de vous accorder un budget plus important ou vos clients de convenir d’une chose que vous voulez faire pour eux, vos capacités de persuasion doivent toujours être à leur meilleur.

Pour aller plus loin :

  • Découvrez les 7 puissants outils de persuasion
  • Comment négocier mieux que 99% du reste du monde

Leadership

Avoir des compétences en matière de leadership signifie avoir la capacité de convaincre d’autres personnes de vous suivre dans la direction que vous voulez prendre.

Mais attention, cette capacité implique aussi un renoncement : puisque le chef est censé marcher au combat à la tête de l’armée, soyez toujours prêt à faire les mêmes sacrifices que ceux que vous demandez à vos employés.

Pour en savoir plus :

  • Comment chaque dirigeant d’entreprise doit-il agir
  • 9 mantras quotidiens pour un leadership efficace
  • Styles de leadership : 5 clés pour inspirer le leadership

Focus

Si vous voulez être un manager et un leader, vous devez toujours être concentré sur vos objectifs. La clé d’un leadership réussi est l’attention.

Conduire dans une centaine de directions différentes à la fois conduit finalement à un désengagement et votre décision d’établir une direction efficace dépend de votre décision de ne pas conduire dans les autres directions également.

Pour aller plus loin :

  • Multitâche : comment entraîner le cerveau et améliorer la concentration
  • Comment augmenter la concentration et le rendement

Division du travail

Il s’agit de la possibilité de diviser les grandes activités en activités secondaires qui peuvent être attribuées à des employés individuels.

Ne sous-estimez pas cette compétence : elle implique, en fait, la capacité d’atteindre un grand objectif en le divisant en de nombreux objectifs plus petits et plus faciles à gérer. Tous les managers ne sont pas capables de le faire.

Les personnes travaillant dans chaque bloc doivent être aussi autonomes que possible afin que les activités ne s’enlisent pas ; en même temps, les différents blocs doivent être interdépendants. Et vous devez évaluer soigneusement les forces, les faiblesses et les intérêts de chaque employé afin de pouvoir attribuer à chacun les sous-tâches les plus appropriées.

Pour aller plus loin :

  • Devenez un maître en délégation en 7 étapes simples.

Suppression des obstacles

Il n’existe pas d’organisation où les problèmes ne se posent pas et si vous voulez savoir comment devenir un gestionnaire, vous devez en être conscient.

Votre capacité à les résoudre est essentielle à son succès : une partie de votre travail consiste avant tout à supprimer les obstacles qui empêchent vos employés de faire de leur mieux.

Cependant, vous devez également être conscient que tous les problèmes ne peuvent pas être résolus. Dans ce cas, il vous faut absorber la tension qui vient de vos supérieurs pour l’empêcher d’atteindre vos employés.

Il incombe en effet au gestionnaire d’atteindre les objectifs et si les objectifs ne sont pas atteints, vous devez prendre vos responsabilités en informant votre gestionnaire dès que possible et en prenant toutes les mesures existantes pour minimiser les dommages.

Dans tous les cas, vous devez toujours vous assurer que le problème n’affecte pas le rendement ou le moral des employés.

Pour plus d’informations :

  • Les meilleures stratégies pour augmenter votre capacité de résolution de problèmes
  • Comment renforcer la résilience : 9 façons infaillibles d’apprendre à réagir
  • 7 façons d’améliorer votre réactivité

Suppression de l’incertitude

L’élimination de l’incertitude lorsque la direction générale est incapable de vous donner une orientation cohérente est également une compétence qui dépend de vous.

Il vous appartient de protéger vos employés de la confusion, d’éliminer les incertitudes apparentes et de guider votre équipe dans une direction cohérente afin de garantir une productivité maximale.

Compétences administratives et financières

Un bon gestionnaire doit pouvoir récompenser les employés méritants en s’assurant toujours qu’ils disposent de tous les outils nécessaires pour bien faire leur travail.

Tout cela signifie que vous devez gérer votre budget de la meilleure façon possible afin de toujours avoir les bonnes personnes au bon endroit.

Ce que fait le gestionnaire

Comme nous l’avons vu dans le premier paragraphe, « Manager » n’est rien d’autre qu’un titre qui sert à indiquer un profil professionnel ayant certaines fonctions et responsabilités dans l’orientation des employés et/ou des services de l’entreprise elle-même.

En général, on peut résumer ainsi les principales fonctions d’un chef d’entreprise :

  • Il planifie les activités et les fonctions au sein du service dont il est responsable.
  • Il organise le travail des personnes qui relèvent de lui, en allouant les ressources nécessaires à chaque activité.
  • Identifier les meilleurs employés pour chaque fonction et recruter de nouvelles ressources ou organiser des cours de formation pour qualifier le personnel existant.
  • Il offre des incitations économiques et un soutien moral et matériel à ses employés afin qu’ils puissent faire leur travail de la meilleure façon possible.
  • Il contrôle en permanence les performances des activités dans son domaine afin de garantir la pleine réalisation des objectifs.
  • Il évalue les progrès et intervient par des actions correctives lorsque des subordonnés commettent des erreurs.
  • Il rend compte en permanence à ses supérieurs de l’évolution des activités, agissant comme un filtre entre ses employés et la propriété.

Cette description doit cependant être déclinée en fonction de l’organisation et du secteur auquel elle appartient.

Dans certaines organisations, par exemple, le titre de gestionnaire est attribué uniquement aux employés qui sont responsables de la coordination et de la gestion des autres employés. Dans d’autres, les gestionnaires doivent également être responsables d’un domaine fonctionnel tel que la production, le développement, le service à la clientèle, le marketing, les finances, les ressources humaines, etc.

En outre, dans les petites organisations, un directeur peut également exercer les fonctions de directeur ou de vice-président, tandis que dans les grandes organisations, ces fonctions doivent être séparées.

Enfin, il faut considérer que, comme beaucoup d’autres choses à notre époque de changement, le rôle et les fonctions du manager évoluent. Alors qu’autrefois, les tâches principales consistaient à contrôler et à superviser le travail des autres, aujourd’hui, un manager est sans aucun doute quelque chose de plus.

Elle englobe les fonctions de leader, de coach, de stratège, de chef de projet, de développeur d’équipe et même de membre d’équipe.

La notion de simple gestionnaire est donc en fait dépassée par l’évolution récente des contextes d’affaires.

5 conseils pour devenir manager

Maintenant que nous avons vu la définition, les compétences et ce que fait le manager, nous en arrivons à la question cruciale de cet article : comment devenir manager ? Je vais vous dire ci-dessous tout ce que vous devez savoir.

Ne vous inquiétez pas, il ne s’agit pas de trucs et de secrets, mais de conseils pratiques sur ce que vous devez faire pour surmonter et d’autres candidats et obtenir votre premier emploi de cadre.

Soyez bon dans votre travail

Comment devenir manager ? La première étape pour devenir un manager dans un contexte commercial est d’exceller dans le rôle que vous avez déjà. Il n’est pas nécessaire d’être le meilleur, mais il faut être bon.

Le meilleur programmeur d’une entreprise n’a pas nécessairement les qualités requises pour devenir directeur du développement, peut-être parce qu’il préfère écrire des codes plutôt que d’assumer la responsabilité de la gestion. Cependant, vous pouvez être sûr que la personne en charge de la gestion du développement était d’abord un bon programmeur.

Apprenez ce que font vos supérieurs

Si vous voulez devenir cadre, ne restez pas les bras croisés : la formation est importante à tous les niveaux, mais au niveau de la direction, elle l’est encore plus. Et je ne parle pas seulement de la formation par les livres : en plus de lire des textes sur le management et le leadership, regardez ce que font les managers de votre organisation et comment ils le font.

Vous pouvez également poser des questions directes aux managers que vous connaissez : en montrant de l’intérêt pour leur travail, vous ne pouvez obtenir que des réactions positives.

Développer la capacité à gérer d’autres personnes

La compétence la plus importante pour tout manager est de savoir comment gérer le travail des autres.

Essayez de développer cette capacité tout en travaillant en étroite collaboration avec eux : étudiez le comportement de ceux qui travaillent avec vous et apprenez à comprendre ce qu’ils pensent et comment ils réagissent dans certaines situations. Avec le temps, vous apprendrez également à influencer leurs décisions.

Personne ne vous promouvra à un poste de direction si vous ne savez pas comment faire. Et quiconque reçoit un poste de direction sans être capable de gérer les gens est condamné à l’échec.

Cliquez ici pour découvrir les 7 stratégies pour gérer avec succès les ressources humaines.

Faire preuve d’initiative

J’ai l’impression de vous l’avoir déjà dit, si vous voulez devenir manager, la pire chose que vous puissiez faire est de vous asseoir derrière votre bureau et d’attendre que quelqu’un vous donne un poste administratif.

L’une des choses les plus importantes à faire est, en fait, de faire preuve d’initiative.

Comment ? Par exemple, en proposant de rassembler les informations dont vous avez besoin pour aider votre patron à préparer le budget annuel ou en vous portant volontaire s’il cherche quelqu’un dans votre bureau pour l’aider à planifier le déjeuner d’entreprise ou une autre activité supplémentaire.

Faire le premier pas

Enfin, si vous voulez vraiment être pris en considération pour un poste de direction, il vous suffit de faire une chose : demander.

Soyez toujours le premier à faire le premier pas, n’attendez pas que quelqu’un vienne vous offrir le poste que vous souhaitez tant. À la première occasion, approchez votre patron et dites-lui que vous aimeriez suivre son exemple en passant à la direction.

Lorsque l’occasion se présente, proposez-vous de diriger une petite équipe, afin que vos supérieurs sachent que vous êtes intéressé et gardent un œil sur vous. Lorsqu’ils vous considèrent comme déterminé et capable de gérer de petites tâches, ils commenceront à vous confier des tâches encore plus importantes, vous promouvant au rang de superviseur puis de directeur.

Combien gagne un manager

Il n’est pas facile de définir le montant des revenus d’un manager.

Tout comme dans le cas des tâches accomplies par les dirigeants d’entreprise, le niveau de rémunération est défini par plusieurs facteurs, tels que le fait que l’entreprise soit nationale ou multinationale et qu’elle soit petite, moyenne ou grande.

La fonction à laquelle le directeur est affecté et le nombre de personnes qui lui sont subordonnées peuvent également affecter le montant total de son salaire.

Cependant, si vous vous attendez à des chiffres vertigineux, il vous faudra y réfléchir à deux fois : le salaire annuel moyen des cadres de première ligne est d’environ 30 000 euros, qui passe à 50 000 euros pour les cadres moyens et à 100 000 euros pour les cadres supérieurs.

Même si vous regardez la catégorie de produits de référence, il existe des différences substantielles entre les cadres du secteur industriel et ceux des secteurs des services et du commerce : les plus payés sont presque toujours ceux qui appartiennent au premier type, tandis qu’à l’arrière se trouvent les cadres des services.

La taille de l’entreprise compte certainement : les multinationales et les grandes entreprises garantissent presque toujours un salaire plus élevé, même si, ces dernières années, certaines micro-entreprises ont dépassé, en termes de niveau de salaire de leurs dirigeants, les petites et moyennes entreprises.

En analysant ensuite les secteurs spécifiques, les secteurs dans lesquels la rémunération des cadres est la plus élevée sont la métallurgie et l’acier, suivis par la mode et le luxe et l’alimentation et les boissons, tandis qu’en bas du classement, on trouve les services à la personne et les services intégrés aux entreprises.

Ce guide a pour but de vous donner toutes les informations les plus importantes sur la façon de devenir un manager. Les derniers conseils ? Apprenez autant que vous le pouvez, ne prenez rien pour acquis et concentrez-vous sur le fait de toujours donner le meilleur de vous-même. Ne vous laissez pas décourager par les erreurs et apprenez-en aussi. Et quand vous le pouvez, demandez un retour d’information pour voir si la direction que vous avez prise est la bonne.

Vous voulez savoir si vous avez ce qu’il faut pour devenir manager ? Lisez ensuite les 3 caractéristiques pour voir si vous êtes un leader naturel !